Le 1er Juin Je blogue pour le Maghreb Uni يوم 1 جوان سوف ندوّن للمغرب الكبير (UPDATE)

Le 1er Juin Je blogue pour le Maghreb Uni

السلام والإحترام للقراء الكرام

 

حبيت نشكر كل الناس اللي ساندت فكرة التدوينة للمغرب الكبير، هذا بالإضافة إلى توضيح بعض الأشياء على ضوء التساؤلات اللي طرحها عدد من الإخوان والأخوات المدونين والمدونات مشكورين ومشكورات

 

أبدأ بشكر خاص لصديقنا مصعب بن رحومة على إنجاز “اللوجو” للحملة، وبالتالي يمكن لكل من يساند الحملة الإكتفاء بوضع اللوجو على مدونته من الآن، كما أطلب من الجميع بكل لطف مساعدتنا في التعريف بالمبادرة التونسية لدى الإخوان المدونين في الجزائر والمغرب وموريطانيا وليبيا، وهو أهم شيء لأن نجاح أو فشل الحملة مرتبط بعدد المدونين المساندين من هذه البلدان. الحملة ليست تونسية بل مغاربية وأنا شخصيا لا يمكنني القيام بهذه المهمة لوحدي

 

تقدّم عدد من القراء بتساؤلات مشروعة حول جدوى مثل هذه الفكرة ومن الوحدة المغاربية في حد ذاتها، لهذا أقول أنّ الهدف من الحملة هو أولا المطالبة بالمزيد من الإندماج بين بلدان المغرب الكبير، وهو مطلب حسب رأيي يمكن أن يحصل حوله شبه إجماع من الأطراف المختلفة، أما الوحدة السياسية، فهي وإن كانت النتيجة الطبيعية لحركة الإندماج على المدى البعيد، إلاّ أنها يمكن تكون مطلب بعيد المنال إذا نظرنا للأمور بواقعية في الإطار الحالي. أنا شخصيا أطالب بإندماج إقتصادي ينطلق من مشاريع مادية ملموسة على غرار المثال الأوروبي وبأيّة مبادرة واقعية لتقريب الأشقاء في بلدان المغرب الكبير ولفضّ الخلاف بين المغرب والجزائر حول الصحراء الغربية

 

مع هذا فإنّ كل مشارك في الحملة يوم 1 جوان يبقى حرّا في تقديم وجهة نظره حول المسألة، والأكيد هو أن الإختلاف في الآراء سوف يكون عنصرا إيجابيا في إثراء التفكير الجماعي حول الموضوع

 

يمكن إذن للمساندين أخذ كود اللوجو من مدونة مصعب وهو لوجو جميل ولو أنّ بعض المتدخلين ناقشو كلمة المغرب العربي وإقترحو تعويضها بالمغرب الكبير، وذلك لعدم إقصاء الأقليات الأخرى أو إعطاء صبغة “عنصرية” للمغرب، وهو كلام معقول حسب رأيي، ولكنها تبقى مسائل ثانوية وشكلية، فالأهم هو إنجاح يوم التدوينة من أجل المغرب الكبير أو العربي أو أي إسم تريدون تسميته، وهو المجال الجغرافي الذي يجمع البلدان الخمسة المذكورة، والأمر يبقى مفتوحا للنقاش على كل حال

 

ما نزيدش نعاودلكم، نجاح الفكرة يكون بمساهمتكم الكلّ أو لا يكون

 

Le 1er Juin Je blogue pour le Maghreb Uni

20 Responses to “Le 1er Juin Je blogue pour le Maghreb Uni يوم 1 جوان سوف ندوّن للمغرب الكبير (UPDATE)”

  1. salut tou le monde

  2. je suit dacored

  3. تحية إلى أصحاب هذه المبادرة النيرة
    إن شاء الله سأدون بمناسبة اليوم المغاربي التدويني
    اقترح على الإخوة والأخوات المدونين والمدونات أن يقترحوا واجبات عملية تساهم في وحدة واتحاد مغاربي
    ليس بالضرورة على مستوى الحكومات، قد تكون على مستوى أنشطة إلكترونية وجمعوية

  4. http://www.carlosrigueira.com/deutsch/index.php
    Deutschkurse mit dem Lehrer Carlos Rigueira

  5. Je sui pour le Maghreb Uni.
    Merci

  6. His brother site

    Thank you for all your efforts

    Thank you for all articles and wish you success

    Regards

    thanks

  7. Thank you for this article wonderful and distinctive

    Regards

    Wait renewal

  8. السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

    إخوتي الكرام من كل قطر في الوطن العربي الكبير

    أنا من ليبيا … الدولة التي دعت إلى مغرب عربي كبير … بل دعت إلى وطن عربي كبير … يجمعنا كلنا تحت راية واحدة لنواجه كل الصعوبات العالمية التي نعاني منها الآن من تهميش لقراراتنا وحقوقنا كدول عربية … بل وكتهميش لنا كمواطنين عرب … العرب الذين غزوا العالم ونشروا الدين الاسلامي في كل أرجائه … على ظهور الخيل …

    أنا أؤيد هذه الفكرة بشدة ولكم يسعدني أن نكون نحن الأشقاء في المغرب العربي تحت راية واحدة تجمعنا

    ليبيا – تونس – الجزائر – المغرب – موريتانيا

    … ولكن كي نبدأ لابد ان نكون منظمين جدا … اولا يجب ان نعلن عن موقع إلكتروني لهذه الحملة … ونبدأ في تدوين مداخلاتنا وتعليقاتنا فيه … ثانيا أن نوصل صوتنا للجهات الرسمية عبر جهود شخصية نقوم بها كل منا في بلده … فعني أنا سوف أبدأ بنفسي وأنشر كل مانتفق عليه في ليبيا … حتى نتحد بأبسط الطرق ونصل بوحدتنا إلى الأفضل وعلى المستوى الشعبي والرسمي

    وننتظر اقتراحاتكم بهذا الخصوص … وبفارغ الصبر

    والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته

  9. Bonjour,

    Premierement, je remercie les gens qui ont eu cette idee, c’est une tres bonne initiative.
    secondo le mghreb arabe ca sera une reussite pour la population et l’economie maghrebine pas pour le pouvoir de chaque pays maghrebin dc il faut pas compter sur le pouvoir de chaque pays mais plutot compter sur les populations, le maghreb doit passer par plusieurs etapes, libre echanges, ouverture des frontieres terrestre et opensky pour favorisé le tourisme intra-maghrebin, monnaie unique….
    Je crois que aprés cette etape de blog pour le maghreb il faut adheré tt le monde association etudiant politiciens pour faire une journee de marche ds chaque ville maghrebine pour l’union du maghreb arabe pour que chaque president d’etat oublie les prochaine presidentielle et consacre son mandat pour une integration maghrebine.
    inchalah que cette premiere démarche ne soit pas la derniere

  10. Je ne sais pas malheureusement lire l’Arabe !!!
    J’aurai aimer la traduction en Français. Ou est-ce fait exprès ?
    Pour moi le Maghreb uni, c’est comme l’union méditerranénne : il faut y arriver au plus vite.

  11. bonjour
    merci les fondateurs

  12. لوجو جميل ..

    مع تمنياتي لللحملة بالنجاح

  13. bonjour
    merci les fondateurs

  14. je suis magribain mais je ne suis pas arab .oui pour un maghrib uni .mais pas arab parce que ya pas que des arab .si le moment de voir la virite .si non on riste comme ca

  15. thanks

  16. merci pour l’article

  17. je suis d’accord pour un maghreb unit mais mais d’apres ce que je sache y’a que des amazighs au grand maghreb :des amazigh qui sont rester amazighs et des amazighs arabisé donc pas d’arabes. ALORS TOUS POUR UN MAGHREB AMAZIGH UNIT c’est important de connaitre son identité et c’est vraiment grave de s’idendifié a une race qui n’est pas la notre

  18. Forum ALGERIE > Actualité, débats et sciences > Economie > Medgaz, un gâchis pour l’union du Maghreb arabe
    PDA
    Voir la version complète : Medgaz, un gâchis pour l’union du Maghreb arabe
    morjane
    13/04/2007, 14h22
    Le Medgaz, ce gazoduc est destiné à acheminer le gaz naturel une fois traité, du champ gazier de Hassi-R’mel vers le futur terminal gazier de Béni-Saf, de là il traversera la mer Méditerranée pour rejoindre la ville espagnole d’Alméria et se connectera sur le réseau européen de distribution.

    Le premier tronçon va traverser le territoire algérien en enterré d’un diamètre de 48″ et d’une longueur de 550 km, il transportera en première phase en écoulement libre la quantité de 8 milliards/Nm3 par an, sa capacité pourra être doublée si on installe des stations de refoulement le long de son parcours; le deuxième tronçon immergé, d’une longueur de 200 km en diamètre de 24″, posé à une profondeur maximale de 2.160 m, reliera les côtes algériennes aux côtes espagnoles, et enfin le troisième tronçon enterré, de 300 km de long sur le territoire espagnol, qui se connectera sur le réseau de distribution européen, le tout totalise une longueur de 1.050 km.

    C’est en novembre 2000 que Sonatrach et la compagnie espagnole Cepsa ont constitué une société d’étude et de promotion de ce projet; quelques mois plus tard est née la société par actions Medgaz, à laquelle se sont associés British Petroleum 12% , Gaz de France 12%, Iberdrola Espagne 12%, Endesa Espagne 12%, Sonatrach Algérie 20%, Total France 12% et Cepsa Espagne 20%, soit par pays:

    - Espagne 44%
    - Algérie 20%
    - Grande-Bretagne 12%
    - France 24%

    Les travaux de réalisation devaient être lancés en janvier 2004, pour un projet qui affleure le milliard de $; son but principal c’est le renforcement de la sécurisation des approvisionnements énergétiques de l’Europe et la couverture de la demande européenne en énergie propre à bon prix. La première phase du projet de 200 km en offshore vient d’être attribuée (novembre 2006) à la compagnie italienne Saipem et le contrat de fourniture des tubes aux Japonais.

    Le taux de participation de l’entreprise Sonatrach est loin d’égaler celui de l’Espagne, 20% contre 44%, et de la France 24%; le consortium formé initialement avant l’approbation de l’avant-projet de loi des hydrocarbures avait pour part: Sonatrach 50% et Cepsa 50%.

    Quand la faiblesse mène à la soumission

    Les méfaits d’un avant-projet de la loi des hydrocarbures bâclé et bourré d’ambiguïtés, sans constances fondamentales, contrariant et en désobéissance avec les orientations politiques et stratégiques consignées dans la Charte Nationale, sont la cause principale de l’affaiblissement du poids que pourraient exercer nos négociateurs sur leurs partenaires européens pour le libre choix du tracé. Le Medgaz est déclaré projet d’intérêt européen dans le domaine du gaz par l’Union européenne.

    Une entrave pour la marche du Maghreb arabe uni

    Le meilleur moyen de construire un Maghreb arabe uni c’est de créer avant tout des liens fraternels, notamment par: le jumelage des villes, les échanges culturels, l’ouverture des frontières, la levée des tarifs douaniers, la libre circulation des produits et des hommes, la création de sociétés mixtes, la construction d’une autoroute commune qui liera les pays du Maghreb arabe à l’Europe, par une participation financière collective Euromaghrébine, etc., et surtout par la création d’un passage préférentiel de canalisations de transport des hydrocarbures liquides ou gazeux, empruntant le territoire marocain pour approvisionner l’Europe méridionale en quête d’énergie propre à bon prix.

    Ce couloir économique et civilisateur doit faire profiter les pays frères du Maghreb arabe du partage de l’aubaine, pour améliorer leur condition sociale et développer une infrastructure économique de base d’intérêt commun. Faire passer nos canalisations de transport d’hydrocarbures directement par mer, c’est priver un frère de mille avantages, ça serait tout simplement un gâchis contraignant le rapprochement de la communauté de l’union et une contrefaçon de construire le Maghreb arabe uni.

    Tarek Ibn Ziad avait frayé son chemin par le Maroc pour rejoindre l’Europe méridionale en passant l’actuel Gibraltar, c’est le même chemin que devait emprunter le gazoduc algérien, le Medgaz, pour approvisionner l’Espagne en gaz naturel. Les rangs des troupes combattantes de Tarek grossissaient au fur et à mesure qu’elles s’enlisaient dans le fond de ce couloir baignant dans la fraternité et la solidarité. C’était la pose de la première pierre de l’édifice du Maghreb uni que notre génération n’a pas su sauvegarder. Pour sauver notre mémoire, le Medgaz devait reprendre le nom originel, autochtone de Tarekgaz et empruntera le couloir de l’insoumission.

    Dans le futur, ce couloir reprendra sa place et deviendra le passage obligé de tous nos échanges commerciaux terrestres avec l’Union européenne, car il offre toutes les garanties de la pérennité d’une alliance non déguisée. Si ce n’est pas l’unique argument de la sécurité des approvisionnements qui inquiète tant ces Européens qui veulent attirer notre pays dans une «guerre froide du gaz», alors le by-pass d’une partie du Maghreb par le Medgaz est infondé.

    Medgaz est un avantage inespéré de l’Union européenne qui échappe aux principes fondamentaux de la Charte nationale, par contre il fait partie des mégaprojets initiés par le plan VALHYD des années 77 qui avait comme cible, la mise à sec de nos réserves gazières (gaz sec, GPL et condensat) avant 2005. Le Medgaz n’est pas un projet créateur de richesse; il privera certainement un pays frère de l’Union d’un «plus économique» et créera beaucoup plus de misère que de prospérité pour nos deux peuples qui tardent à former un seul.

    Le passage de cette nappe de canalisations d’hydrocarbures sur le territoire marocain renforcera davantage la fraternité d’une même communauté régionale, longtemps unie, de même religion, de même culture, de même coutume, d’une même famille de part et d’autre de la frontière et d’une seule ambition sacquée par les politiques des deux pays.

    Sur son parcours, ce gazoduc pourrait générer beaucoup d’activités et créer au moins 6.000 emplois permanents pour nos frères marocains, qu’il faudrait multiplier par 5 pour arriver à dire que Tarekgaz nourrira 30.000 bouches; une fois raccordé au réseau gaz domestique, c’est des centaines milliers de foyers qui seront égayés, une micro-industrie naîtra aussi autour de cet oligopole qui absorbera à son tour des centaines, voire des milliers d’emplois toujours pour nos frères, en plus d’un droit de passage dont bénéficierait le Trésor marocain.

    Economiquement parlant, le passage du gazoduc sous mer, qui reliera directement le terminal de Béni-Saf à celui d’Alméria, certes ce détour va nous faire gagner 130 millions de dollars en économisant un bout de tube d’acier, mais il va nous faire perdre trois fois plus d’argent nécessaire à la maintenance et à l’entretien spécifique que demande cette variante sous-marine très complexe.

    La Sonatrach n’a plus l’aptitude de pouvoir assurer la rigoureuse tâche que demande la surveillance et l’entretien des canalisations enterrées. Gangrenées par la rouille, ces conduites se sont transformées en véritables bombes à retardement qui sèment la mort sur leur passage, alors que dit-on pour le Medgaz qui va gîter au fond des eaux, loin des inquiétudes ?

    Par Y. MERABET, le QO (Ingénieur spécialiste dans le stockage et le Transport des Hydrocarbures, Journaliste Indépendant. Conseiller Particulier sur les problèmes énergétiques. Membre De La A.A.R.I. (Association Algérienne Des Relations Internationales)

  19. vive le Maghreb unit, inchallah ce reve se realisera un jour, mes enfants sont déja maghrebins car ils ont les deux nationalité marocaine et algerienne est grace a eux inchallah le probleme entre nos deux pays sera qu’un mauvais reve.
    salam que allah vous garde

  20. Merçi pour ce site il est utile pour moi.

    http://www.5misa.com/actualite-gratuit/sports/mondial-2010-afrique-du-sud

Discussion Area - Leave a Comment