Le Maghreb vu de l’occident

Hors Maghreb, l’Europe et les Etats Unis bien que privilégiant des relations politiques et économiques denses avec le Royaume Chérifien veillaient toujours à garder une place de choix à l’Algérie pour les questions sécuritaires et pétrolières. Les pays occidentaux ne prendront plus aucuns risques pour sauver des régimes dictatoriaux, les partenariats compromettants au nom de «la guerre contre le terrorisme » sont révolus ce qui sonne le glas du dernier élément du fonds de commerce du régime algérien qui tente d’instrumentaliser cette lutte selon le bon vieil adage : « après moi le déluge ». Le Maghreb Uni est une nécessité, c’est une question de survie dans une mondialisation échevelée qui met à rude épreuve l’ensemble des peuples et des états de la planète qui sous une pression concurrentielle toujours plus vive plongent dans des crises économiques et institutionnelles à l’image de la Grèce voir dans certains cas amènent des pays à connaître des troubles alimentaires et politiques tels que l’éclatement guette comme dans la corne de l’Afrique ou au Soudan. De Nouakchott à Rabat, de Alger à Tripoli, tous ces peuples ne le savent que trop bien, qu’on les laisse librement agir de concert et ils feront des petits miracles. Le peuple algérien fier de sa guerre de décolonisation qui fut exemplaire le sait aussi, son gouvernement peut-il encore feindre longtemps de l’ignoré.

2 Responses to “Le Maghreb vu de l’occident”

  1. tres bon article.

    je me demande si ce changement n y est pas pour quelques chose dans le réchauffement des relation maroco-algeriennes

  2. tres bon article

Discussion Area - Leave a Comment